ÉTÉ MUSICAL DE

BARACHOIS

SUMMER MUSIC

BIOGRAPHIES

 
bg-2020.jpg
Andrea Núñez
soprano

Louée pour son « timbre somptueux », la soprano canadienne Andrea Núñez s’impose comme une artiste polyvalente.

 

Récente finissante de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, elle y a interprété les rôles de Woglinde dans Das Rheingold, de Governess dans The Turn of the Screw (en collaboration avec l’Orchestre symphonique de l’Agora) et d’Alice B. Toklas dans Twenty-Seven de Ricky Ian Gordon. Il était prévu qu’Andrea interprète les rôles de Première dame dans La flûte enchantée (Opéra de Montréal), de la Grande prêtresse dans Aida (Festival de Lanaudière) et de Micaëla dans Carmen (Sofia Opera). Elle reviendra à l’Opéra de Montréal pour interpréter le rôle de Susanna dans Les noces de Figaro en 2021.

 

Une ancienne du Gerdine Young Artist Program de l’Opera Theatre of Saint Louis et de l’Apprentice Artist Program de Santa Fe Opera, Andrea a travaillé sur toute une gamme d’opéras contemporains et de premières mondiales. À l’Opera Theatre of Saint Louis, elle a créé le rôle de Pvt. Sonia Gonzalez dans la première mondiale d’An American Soldier de Huang Ruo et David Henry Hwang. 

 

En 2019, Andrea a eu l’honneur particulier de représenter le Canada au Concours international de musique de la reine Sonja à Oslo, en Norvège. Elle a été finaliste de district (district de Buffalo/Toronto) aux auditions du Conseil national du Metropolitan Opera, lauréate du prix Roberta Peters de la George London Foundation, et finaliste au concours Centre Stage de la Canadian Opera Company.

 

 
bg-2020.jpg
Pierre-André Doucet
piano

Reconnu pour la vivacité de ses paysages sonores et l’inventivité de ses textes, le pianiste et écrivain Pierre-André Doucet est l’une des voix principales de la nouvelle génération d’artistes canadiens.

 

Il a été salué pour « l’émotion de son jeu et son contrôle impeccable » (Audiophilia), et a été nommé par CBC Radio 2 comme étant l’un des meilleurs musiciens canadiens sous l’âge de 30 ans. Dernièrement, il s’est produit au Canada, en Afrique du Sud, en Allemagne, en Autriche, en Espagne, aux États-Unis et en France, ainsi qu’un peu partour en Asie, en Europe et dans le Pacifique Sud en tant qu’artiste de Lincoln Center Stage, à bord de navires de Holland America Line. Plusieurs de ses prestations ont été diffusées aux ondes de Radio-Canada, CBC Radio et NPR.

 

Gagnant du Concours de musique Knigge, ainsi que du Concours de musique national Eckhardt-Gramatté (avec la soprano Alexandra Smither), Mr. Doucet a aussi été récompensé pour ses performances de musique contemporaine, notamment au Prix d’Europe et au Concours de piano international d’Ibiza. Mr. Doucet est également un auteur primé : son premier recueil de nouvelles et de poésie, Sorta comme si on était déjà là, a été publié en 2012, et la publication de son premier roman est prévue pour l’automne 2019.

 

M. Doucet détient un doctorat en interprétation du piano de l’Université de Montréal, où il a étudié avec Maneli Pirzadeh, et où il a également été professeur invité. De plus, il a bénéficié de classes de maitres au Franz-Schubert-Institut, au Festival de piano international de Gijón, à Songfest, à la Music Academy of the West, et au Tanglewood Music Center, auprès de sommités telles Elly Ameling, Julius Drake, Margo Garrett, Marilyn Horne, Graham Johnson, Warren Jones, Kiri Te Kanawa, Martin Katz, Robert MacDonald, Dawn Upshaw et Roger Vignoles. Aux côtés du pianiste Julien LeBlanc, il est co-directeur artistique de l’Été musical de Barachois depuis 2012.

 
bg-2020.jpg
Julien LeBlanc
piano

Virtuose à l'enthousiasme contagieux, le pianiste canadien Julien LeBlanc est reconnu pour sa grande sensibilité musicale et ses dons de communicateur. Basé à Montréal, il est très actif sur la scène musicale canadienne comme soliste, chambriste et accompagnateur.  En 2015, il lance son premier album solo « Mélancolies » dédié à la musique de Dutilleux, Franck et Poulenc qui lui a valu de nombreuses critiques élogieuses : « LeBlanc se démarque comme un interprète plus que capable, il joue avec chaleur, clarté et un lyrisme fluide, le tout avec un sens du rythme naturel. »(Ruthland Herald)  « Il maîtrise chaque tour et détour avec brio, son phrasé est analytique, et sa brillante technique le met dans une classe à part…son interprétation est toujours vraie, jouée avec attention, et pleine de chaleur. »  (La Scena Musicale) Julien LeBlanc a également enregistré deux albums avec le Trio Arkaède. 

 

Depuis 2012, Julien LeBlanc partage la direction artistique de l’Été musical de Barachois au Nouveau-Brunswick. Il a participé à plusieurs tournées au Canada pour les Jeunesses Musicales du Canada et Début Atlantique avec le violoniste Marc Djokic ainsi qu’avec la soprano Miriam Khalil et la mezzo Lauren Segal. Julien LeBlanc est chargé de cours à l’Université d’Ottawa et travaille comme chef de chant et accompagnateur à l’Université McGill et à l’Université de Montréal. Il a donné plusieurs cours de maître un peu partout au Canada et est régulièrement invité pour siéger sur le jury de concours de musique.  Il siège présentement comme président au sein du Conseil d’administration de Début atlantique. 

 
bg-2020.jpg
Nathan Keoughan
baryton

Le baryton Nathan Keoughan est une étoile montante à surveiller. Au cours de sa carrière internationale florissante, il gagne de plus en plus de notoriété en tant qu’un superbe chanteur et comédien. Loué pour sa « voix riche et retentissante », il est aussi salué pour ses interprétations « charismatiques, effrayantes et empathiques » (Broadway World).

 

Né à la campagne au sein d’une famille de musiciens à l'Île-du-Prince-Édouard, M. Keoughan a étudié le chant à l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard avant de se joindre au New England Conservatory, à Boston. M. Keoughan a fait ses débuts opératiques en tant qu’artiste émergent dans le programme pour jeunes artistes du Calgary Opera, suivi de deux saisons à l’Atelier lyrique, le programme de formation professionnelle de l’Opéra de Montréal. 

 

C’est durant cette période à Montréal que M. Keoughan a eu l’occasion d’être la doublure pour le rôle de Pink dans la nouvelle création de l’Opéra de Montréal, Another Brick in the Wall, basée sur l’album emblématique de Pink Floyd, The Wall. L’année suivante, M. Keoughan a assumé le rôle principal de la rockstar blasée dans le cadre de ses débuts américains à l’Opéra de Cincinnati. Il a été reconnu pour sa « présence dominante dans ce rôle principal marathon, chantant pendant presque toute la durée de l’opéra » (Bachtrack). En 2019, il a repris le rôle de Pink au Meridian Hall de Toronto, et il devait l’interpréter à nouveau en avril 2020 avec le Vancouver Opera.

 

Parmi les points forts de ses prestations à l’opéra, mentionnons Leo Stein dans Twenty-Seven avec l’Atelier lyrique et l’Opéra de Montréal, Paris dans Roméo et Juliette et Sciarrone dans Tosca avec l’Opéra de Montréal, Silvio dans Pagliacci avec la Semaine italienne de Montréal et Escamillo dans Carmen avec l’Orchestre symphonique de Longueuil.

 
bg-2020.jpg
Phoebe Robertson
flûte

Phoebe Robertson, flûte traversière, a dernièrement joué dans des salles telles que le Concertgebouw d’Amsterdam et l’Elbphilharmonie de Hambourg, méritant des louanges pour son jeu solo, en musique de chambre, et comme membre d’orchestre. En 2015, elle a gagné le grand prix du concours de la bourse de l’Orchestre du Centre National des Arts, et depuis, elle a reçu d’autres prix canadiens et américains, tels que le prix Harry G. Archer pour l’interprétation, le Prix de musique de chambre Silberman, et le titre d’Artiste majeure de la Pittsburgh Concert Society. Cet automne, elle a servi en tant que professeure remplaçante en interprétation à l’Université Mount Allison.

 

Louée pour son leadership d’orchestre “superbe” par Le Devoir (Montréal), elle a mené les sections de flûte traversière de l’Orchestre des Amériques, de l’Orchestre national des jeunes du Canada, et de l’Orchestre des jeunes de l’Union européenne lors de tournées en Amérique du Nord et en Europe. Elle s’est produite en tant que soliste avec l’Orchestre du Centre national des arts et l’Orchestre philharmonique de Carnegie Mellon.

 

Élevée à Sackville, au Nouveau-Brunswick, Phoebe détient une maîtrise en musique de l’Université Carnegie Mellon (comme étudiante de Lorna McGhee) et son baccalauréat en musique summa cum laude de l’Université d’Ottawa (comme étudiante de Camille Churchfield). Depuis septembre 2019, elle est candidate au doctorat en arts musicaux à la Manhattan School of Music sous la direction de Linda Chesis et de Robert Langevin. Ses études sont généreusement soutenues par la Fondation Sylva-Gelber, et étaient auparavant soutenues par la Fondation O’Brien, la Fondation Charlotte-Glencross, et le Conseil des arts du Nouveau-Brunswick.

 
bg-2020.jpg
Lucia Rodriguez
violon

C’est en 2002, que Lucίa commence ses études de violon à l'Ecole de Musique et de Danse de Monterrey, sous la tutelle de Mercedes Cisneros. En 2003-2004, elle remporte l'audition pour faire partie de l'Orchestre Hamburger Jugendorchester (HJO), sous la direction de Marius Bazu. Membre du groupe YAS (séminaire de jeunes artistes), elle participe au programme Rocky Ridge Music Center, à Estes Park, dans le Colorado.

     À l'été 2011, elle rejoint l'Orchestre de la Francophonie. Parallèlement, elle collabore et joue avec l'Orchestre symphonique de l'UANL et l'Orchestre de Chambre de l'école de musique de Nuevo León pour diverses occasions.

    Au cours de sa carrière, Lucía a également suivi des cours magistraux avec Cuauhtémoc Rivera, Carlos Chiarappa, Cuarteto Latinoamericano, Mario Hossen, Susan Kempter, Fredi Gerling et Victor Yampolsky. En Juin 2012, elle termine une maîtrise à l'Université de Western Ontario où elle a eu l’occasion d’étudier avec Annette-Barbara Vogel et Jaime Weisenblum. Cette même année, elle a été choisie pour représenter le Mexique lors de la tournée du Chili avec l’orchestre YOA (Youth Orchestra of the Americas) sous la direction de Carlos Miguel Prieto et Benjamin Zanders. En 2014, elle était l'une des trois violonistes acceptées dans un festival de musique de chambre internationale au Chili ( FMPA2014 ) , en collaboration avec Ingrid Zur et Jörg Heyer , professeurs de renommée la Musikhochschule de Franckfurt .

    Elle détient maintenant un diplôme de maîtrise à l'Université de Montréal sous la direction du violoniste Vladimir Landsman.

 
bg-2020.jpg
Monette Gould
soprano

La soprano Monette Gould cumule plusieurs années d’expérience professionnelle en tant qu’interprète et pédagogue. Originaire du Nouveau-Brunswick, elle a déménagé à Toronto, en Ontario, afin de poursuivre des études en musique. Elle détient deux diplômes de performance, un A.R.C.T. et une licence en performance du Royal Conservatory of Music, ainsi qu’un diplôme en interprétation de l’opéra de l’University of Toronto.

Après avoir complété ses études, elle est rentrée au Nouveau-Brunswick afin d’enseigner le chant à Mount Allison University et l’Université de Moncton. Elle enseigne aussi à des étudiantes du secondaire qui désirent se préparer pour des études universitaires. Elle est la fondatrice et directrice du chœur Voce dell’Anima. Elle a aussi enseigné des cours de diction, de lecture à vue, de dictée et de solfège, et a donné plusieurs ateliers sur la présence scénique, les méthodes de pratique, les options en musique, et l’établissement d’un studio privé. Elle est très reconnue et en demande en tant que juge et clinicienne, partout au Canada. Plusieurs de ses étudiants ont excellé, poursuivant leurs études dans les plus grandes écoles internationales et remportant des prix, concours et bourses prestigieux.

Elle a chanté dans plusieurs productions d’opéra, chantant Fiordiligi dans Cosi fan tutte (Mozart), la Comtesse dans Le nozze di Figaro (Mozart) et Tatiana dans Eugene Onegin (Tchaikovsky). En 1998, elle a chanté Mimi dans La Bohème de Puccini, pour Opéra Nouveau-Brunswick. On peut encore l’entendre chanter en récital et en concert dans les provinces maritimes.

Elle est passionnée par la voix humaine, et elle continue de s’éduquer sur les dernières techniques vocales, les nouveaux développements en ce qui concerne la santé vocale, et la diction pour les chanteurs. Lorsqu’elle ne fait pas de la musique, elle vit sa deuxième passion : le toilettage de chiens et de chats, chez Monette’s Gentle Grooming.

Inscription infolettre 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

© 2020. Été musical de Barachois. Tous droits réservés.